Le projet sens et valeur

L'histoire de la Fondation Chantalouette avec les enfants remonte au début du vingtième siècle lorsqu'un bienfaiteur lègue un patrimoine immobilier voué à l'éducation d'enfants malades. Les locaux sont utilisés comme hôpital militaire puis hôpital pour enfants et aérium jusqu'en 1960.

L'association est déclarée Loi 1901 à la Préfecture de la Loire le 8 mars 1919, parue au journal officiel du 18 mars 1919. La Fondation est reconnue d'utilité publique le 29 novembre 1928 par arrêté ministériel.

Son but est :

Le principe de la Fondation Chantalouette est de scolariser tous les enfants. Cette démarche d'inclusion des enfants handicapés fait partie intégrante du projet de la Fondation Chantalouette. A partir de 1960, l'IME ouvre ses portes.

En 1992, à titre expérimental, la Fondation Chantalouette et l'Inspection Académique de La Loire ouvrent la première classe pour enfants autistes à l'école primaire Dora Rivière à Saint-Étienne, dans laquelle interviennent un instituteur de l'Éducation nationale et une éducatrice de Chantalouette. La classe accueille cinq enfants âgés de 6 à 12 ans.

En 1995, la phase expérimentale prend fin avec l'agrément qui donne une existence administrative au service de soins. Il permet l'ouverture d'une seconde classe et prévoit l'accueil de quinze enfants dont certains peuvent être scolarisés à l'extérieur du dispositif.
Aujourd'hui, La Fondation Chantalouette gère l'IME et le SESSAD pour une centaine d'enfants.